A ValentinVie quotidienne de maman pas parfaite

De l’autre côté.

posted by Virginie septembre 8, 2016 3 Comments
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tu es passé de l’autre côté. Je l’ai compris l’autre jour dans ton regard. Celui quand tu tes yeux sourient et se lèvent à peine, un regard complice quand on se moque gentiment de ta soeur ou de ton frère.

De l’autre côté. Le côté où tu veux comprendre tout ce qu’on dit, où tu ne comprends pas que parfois on ne veuille pas mieux t’expliquer de quoi on parle. Je l’ai compris quand tu as râlé parce que je t’ai répondu « c’est un jeu de mots, une blague d’adulte, c’est pas évident de t’expliquer. »

Du côté où on peut te faire confiance, je veux dire genre pour te confier un secret ou acheter un cadeau surprise pour l’anniversaire de ta soeur. J’ai compris parce que tu étais si fier et honoré d’aller choisir sa montre, et de garder la surprise jusqu’au jour J.

Tu es passé du côté où on commente ce que font ou disent les plus petits. Je l’ai compris avec ton regard complice, celui qui en dit plus que tous tes mots. Des fois même tu essaies de faire un clin d’oeil et ça me fait fondre.

Du côté où tu captes des non-dits, des situations, des émotions.

J’ai cru l’espace d’une seconde que ça y est, tu grandis et c’est le début de la séparation. Pas la vraie mais celle où on se donne plus toujours la main. Celle ou un « bonne nuit maman » et un bisou suffisent. Mais au fond, ce n’est pas le début d’une séparation mais juste d’une relation différente.

Tu es passé du côté où tu te sens valorisé, encore plus complice, du côté des parents, des grands, dans cette agitation permanente.

Et puis l’instant d’après tu cours, tu cries, tu joues et tu ris encore comme un enfant. Parfois même tu es crevé et tu pleures tout à coup, parce qu’on a fait une blague qui ne te fait pas rire. Mais tu sais quoi ? Même les grands ils jouent encore, et puis même qu’ils pleurent quand ils sont fatigués.

Les photos ? Elles datent de Gili Air. Je me souviens parfaitement de ce jour. On avait pris les vélos et fait un tour de l’île, et puis on s’était arrêtés boire un jus de banane, un jus de pastèque et un jus d’ananas. On avait mangé un peu aussi, devant la plage. Je me souviens très bien de ce regard, c’est en le voyant que j’ai pensé à ces mots. Alors je les pose là, ce soir, juste pour se souvenir.

À mon grand.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

You may also like

3 Comments

Séverine septembre 9, 2016 at 10:33

Très beau ! Le mien aussi est passé de l’autre côté. C’est une autre relation qui commence ….

Reply
cynthia septembre 10, 2016 at 7:44

qu’il est beau ce petit d’homme, et quelle malice dans ses yeux !! 🙂

Reply
Virginie septembre 11, 2016 at 8:09

oh merci ^^

Reply

Leave a Comment