A AugustinSe souvenir des belles choses

Lettre à mon fils

posted by Virginie août 18, 2013 0 comments

Tu peux venir mon trésor, ta chambre est prête, la maison quasi finie. Encore quelques petites choses à faire mais rien qui ne t’empêcherait d’être en sécurité.

J’ai hâte de découvrir ta bouille, de savoir comment va se passer cet accouchement. Et en même temps, pour être tout à fait honnête avec toi, cette grossesse est passée si vite, on a eu tellement de projets, de boulot, d’occupations que je n’ai pas vraiment eu beaucoup de temps pour penser à tout ça jusqu’ici. Je t’ai même peu parlé je trouve mais j’ai beaucoup pensé à toi, je suis sûre que tu l’as senti.

Est-ce que tu vas ressembler à tes frère et sœur ? Est-ce que comme ton frère tu seras allergique au kiwi ou comme ta sœur tu vas adorer le fromage ? Tu auras toi aussi tes goûts particuliers, tes petites mimiques à toi qui te rendront unique. En tous cas toute la famille t’aime déjà et nous sommes prêts à t’accueillir. Tu l’entends, c’est un peu bruyant et agité ici, mais tu verras c’est que du bonheur. Tes frère et sœur sont géniaux, et plein d’amour. Ils rient souvent, jouent beaucoup, pleurent et crient aussi, se chipent les jouets, se disputent parfois et se réconcilient toujours à coups de bisous et autres câlins, bref une vraie famille quoi !

À très vite, je t’aime.

20130818-120116.jpg

You may also like

Leave a Comment