Les Offs du voyage

Les offs du voyage #5 : ce(ux) qui change(nt)

posted by Virginie octobre 20, 2016 1 Comment
kings_canyon

«On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées»
H. Taine

Ce ne sera pas une surprise, notre tour du monde en famille nous a beaucoup apporté et appris. Enrichis. On s’aime plus, on se connait mieux, on se comprend mieux, on s’écoute plus. On est plus curieux, plus ouverts, on en veut encore plus. On a moins d’à priori, on est moins égoïstes, on gaspille moins. Ils ont grandi, nous aussi je crois (enfin différemment … ;-))  Et puis en quelques anecdotes :

  • Côté enfants

Ils ont tous arrêtés tétine et doudou pendant le voyage (c’était déjà le cas pour Valentin avant de partir mais pas de Victoire et Augustin).

Ils ont appris à nager et on lâché les bouées. (d’où l’inscription à la natation cette année, parce que bon, à 3 ans sans bouée, autant dire que je n’en mène pas large dans l’eau et que j’aimerais bien qu’il sache se mettre en sécurité…)

Ils demandent « est-ce qu’elle est potable cette eau ? » dès qu’on arrive quelque part et qu’ils ont soif

Ils demandent « est-ce que c’est de l’argent de ce pays ? » dès qu’ils voient des pièces

Elle essuie les toilettes à chaque fois avant d’y aller (même à la maison…)

Les enfants sont plus ouverts côté nourriture. Ils étaient déjà plutôt gourmands et gourmets, mais maintenant, ils ont encore moins d’à priori et se laissent plus facilement tentés par de nouvelles choses, au moins pour goûter.

Plus ouverts vers les autres aussi. Avant le voyage, j’avais lu que les enfants jouaient facilement, même avec des enfants ne parlant pas leur langue. Pendant le voyage, je ne sais pas si c’est le fait d’être 3, et donc de se suffir à eux-mêmes ou la barrière de la langue, mais franchement, ils ne sont allés vers les autres que lorsqu’ils parlaient français. En revanche, depuis le retour, ils se sont déjà fait beaucoup d’amis, et sont très très ouverts ! ils connaissent quelqu’un partout où on va…

Il lui dit « t’es la meilleure soeur du tour du monde »

Elle ne s’habille plus en « garçon » suite à un déclic shopping en Malaisie

  • Et côté parents ?

A chaque fois qu’on part quelque part on se dit « on a que ça comme bagages ? » Bref, on a appris à voyager léger…

On a fait une détox téléphone-internet. Difficile à faire perdurer ici, mais pendant le voyage on a vraiment appris à consommer les réseaux sociaux, les news et les mails différemment, n’ayant pas accès à internet en permanence. C’est une de mes grandes résolutions du retour. Je coupe les notifications, et essaie de consulter Facebook et Instagram que 2 ou 3 fois par jour, idem pour les mails sauf si j’attends vraiment un truc pro important.

Avant d’envoyer un message à quelqu’un j’essaie aussi de me dire « est-ce que je ne pourrais pas l’appeler plutôt ? » Je ne suis pas encore tout à fait au point, mais au moins, c’est écrit ! C’est vrai, on en parlait l’autre jour avec ma copine Marylou, on a toujours l’impression de déranger si on téléphone à quelqu’un, du coup on ne se parle plus…

On s’est (re)mis à lire

Je n’ai plus le même rapport aux choses, aux objets et aux vêtements. Si j’étais ravie de me changer et de redécouvrir certaines de mes affaires, je me suis aussi assez rapidement sentie « envahie ». J’ai besoin de vider…je trouve qu’on a beaucoup trop de choses et qu’on vit finalement bien mieux avec un peu moins de « matériel ». A l’inverse, j’ai plus envie de faire moi-même, de mieux manger, de mieux consommer. Moins mais mieux, en quelques sortes.

On écrit notre « dream board », j’y reviendrai je pense car c’est un sujet à part entière…mais ce voyage nous a permis de prendre du recul, beaucoup de recul, et de se dire vraiment ce dont on avait envie, et ce qu’on ne voulait plus…et on essaie de repartir d’une page blanche avec ces nouveaux rêves, petits et moins petits.

Le voyage nous a aussi beaucoup ouvert l’esprit sur « le champs des possibles ». Nous avons en effet découvert différentes façons de vivre et de travailler, et cela nous a fait beaucoup réfléchir…

Dès qu’on voit quelqu’un qui ressemble à un(e) touriste dans la rue, on s’arrête pour lui proposer spontanément notre aide, ce que je ne faisais absolument jamais à Paris avant…(j’ose dire que même parfois je soufflais intérieurement quand quelqu’un m’arrêtait dans la rue pour me demander le chemin, à MOI, qui était si pressée parce que j’avais forcément quelque chose de mega urgent ultra important à faire ou une réunion au sommet à laquelle je ne pouvais arriver en retard (lol)

Je suis plus attentive au sujet « écologie »

Je sais pas à quoi ça sert mais j’ai 31 badges sur Trip Advisor

Je consacre plus de temps aux autres. Cela fait aussi partie de nos nouveaux choix de vie, j’y reviendrai… mais au fond, j’ai ressenti le besoin et l’envie de me recentrer mon énergie sur ce qui peut être utile, ou apporter un peu de mieux-être aux autres.

Ah, et bien sûr, on a la bougeotte, et on a vite envie de repartir… mais ça…vous l’aviez remarqué 😉

mont_batur el_chalten equateur ile_de_paques ile_de_paques kings_canyon kho_lipe malaisie valdes piha florianopolis

You may also like

1 Comment

Maman Voyage octobre 21, 2016 at 10:53

Je me/nous reconnais dans pas mal de ces changements… Ma puce a aussi arrêté la tétine, ouf ! Et moi, plus déconnectée qu’avant c’est certain et avec d’autres priorités… Bises !

Reply

Leave a Comment