Browse Category

Vie quotidienne de maman pas parfaite

A ValentinVie quotidienne de maman pas parfaite

4 ans

posted by Virginie février 10, 2014 1 Comment

Bday boy 4 and

 

Quand la maitresse a interdit les tututes à l’école tu as accepté sans râler, mais à la maison tu dors avec 1 Winnie géant, Némo, Tchoupi, doudou, 2 « tututes fil » et 3 « tututes sans fil ».

Tu as eu ton 1er coup de coeur pour une jolie italienne en vacances mais tu as toujours besoin de moi pour mettre tes baskets.

Tu sais faire plein de choses tout seul en me disant même parfois « laisse moi faut que j’arrive à me débrouiller » mais quand tu tombes, le bisou magique marche encore pour te calmer.

Tu protèges ton frère et ta soeur comme un super grand frère, mais dès qu’ils te shippent un jouet il t’arrive de faire une grosse colère de bébé.

Tu poses des questions philosophiques sur la mort et plein d’autres sujets d’adultes mais tu ris aux éclats pour un « caca boudin » ou « un taureau ça pète ».

Tu as 4 ans aujourd’hui mais tu restes mon doudou.

Bel anniversaire mon grand doudou. Grandit bien mais pas trop vite…

Vie quotidienne de maman pas parfaite

Mes petites confessions

posted by Virginie février 8, 2014 2 Comments

J’ai mangé des bonbons en cachette. Parfois même je viens de manger un chocolat et quand elle me demande ce que j’ai dans la bouche je réponds « du café », pour pas qu’elle m’en demande aussi.

Ils croient que c’est le docteur qui a choisi le prénom de leur frère et on n’a pas démenti pour éviter trop de pourquoi et pour ne pas devoir le rebaptiser Tchoupi ou Peter Parker.

Je leur ai dit que, oui,  je les avais vu me faire coucou quand j’étais dans l’avion.

Certains soirs, je n’insiste pas pour qu’ils prennent le bain parce que j’ai la flemme de gérer 3 bains.

J’ai dit que le manège était fermé parce qu’on n’avait pas le temps de s’y arrêter.

Quand ils sont couchés (mais pas endormis), que le livreur de sushis sonne et que j’entends « Mamaaaaan, c’est quiiiiii ?  » Je réponds que c’est quelqu’un qui s’est trompé de maison…

Des fois je suis tellement énervée que ça m’est arrivé de lâcher un « Tu me soûles » ou pire « T’es chiant là », j’ai même fessé 1 ou 2 fois…(et m’en suis voulue la seconde d’après…je déteste quand je sens que je n’arrive plus à garder mon calme…)

J’ai retardé l’heure du réveil sans leur dire pour essayer de gagner quelques minutes au lit. (NB ça n’a pas marché je me suis pris un « mais il est en retard le réveilleuxxxxx »)

Des fois je regrette qu’elle n’aime pas la TV autant que son frère (je veux dire être capable de regarder au moins un dessin animé de 12 min sans m’appeler)

Ca m’arrive de tricher aux jeux de société pour les laisser gagner (enfin quand je ne pers pas naturellement, ce qui arrive rarement donc ;))

Je crois que c’est aussi ça être une vraie maman…

Vie quotidienne de maman pas parfaite

C’est ma rentrée

posted by Virginie février 3, 2014 1 Comment

Ce qui devait arriver arriva…mon congés maternité se termine. J’ai pourtant tout fait pour retarder l’échéance : en être à mon 3ème enfant, travailler plus longtemps, accoucher en retard, prendre des congés …mais quand faut y aller…

Et avec cette reprise se terminent plein de petites choses qui avaient transformé mon quotidien. Je ne vais plus papoter devant l’école le matin avec les quelques mamans qui elles aussi avaient du temps, je ne ferai plus partie des gens qui prennent des rdv médicaux ou administratifs le jeudi à 10h30, je ne regarderai plus de dessin animé le mercredi, je ne serai plus parmi les 1ères mamans devant la grille de l’école à 16h25, je ne dirai plus « t’inquiète je le ferai demain j’ai le temps dans la journée », je ne passerai plus autant de temps avec ma maman, je n’aurais plus le temps de faire 12 câlins et 15 « coucous » à la fenêtre de la crèche le matin, et surtout, je vais laisser mon petit doudou en ayant comme toutes les mamans le sentiment qu’il n’y a que moi qui sait ce dont il a besoin et qui peut en prendre soin.

Mais…je vais revoir des collègues, reprendre un job passionnant, me maquiller le matin, dépenser moins d’argent (:-)), et rencontrer des gens supers.

Allez, on respire un grand coup dans le cou de doudou pour faire des réserves de son odeur et on n’y go !

Vie quotidienne de maman pas parfaite

Partir en vacances, c’est fatiguant !

posted by Virginie janvier 22, 2014 0 comments

(Attention, problèmes de riches et 12ème degré inside ;))

Partir au ski en famille

Samedi on part au ski. Après avoir retourné dans tous les sens l’agenda familial (et en particulier celui du chef de famille qui bosse, lui) et fait un message d’adieu à notre banquier, on s’est finalement décidé à se faire ce plaisir. On était euphoriques, excités, les enfants aussi. « On va faire du ki ! » qu’elle a dit notre fille. Et puis est venu le temps des vrais préparatifs. Et depuis, je suis épuisée rien que d’y penser 😉 C’est que… partir à 5 en vacances, c’est pas simple, mais alors partir en vacances à 5 au ski, c’est pas du sens pratique qu’il faut mais un diplôme de 3ème cycle en organisation option famille nombreuse.

1ère étape : le matériel. 1ère étape de cette 1ère étape : retrouver l’existant pour faire le point sur ce qui manque vraiment puis virée chez Décat’ pour équiper tout le monde. 3 allers-retours (c’est ce que ça fait quand on repart avec 2 bottes de pointure différentes par exemple…) et 200€ plus loin, nous voilà fin prêts.

C’était sans se demander comment nous allions transporter tout ça…Après avoir vite laissé tomber l’option train qui supposait faire un changement avec la tribu et les valises (si tant est qu’on soit arrivés à l’heure à la gare…), nous nous sommes tournés vers notre fidèle Mutimobile qui avait déjà prouvé son attachement à notre famille en acceptant 2 réhausseurs et 1 siège auto à l’arrière.  Sauf que, avec 3 têtes blondes à l’arrière, on oublie d’emporter les paires de skis…D’où mon dernier challenge en date : trouver en 3 jours des barres de toit et un coffre de toit long pour notre voiture. Et là, je me dis qu’on a vraiment passé un cap…

Sur ce, j’vous laisse, j’ai des valises à faire !

Vie quotidienne de maman pas parfaite

Mais comment faisaient-elles ?

posted by Virginie janvier 16, 2014 0 comments

Elles n’avaient pas la péridurale, pas de RTT, pas de drive ni de service de livraison à domicile, ne commandaient pas des sushis 1 fois par semaine.

Elles n’avaient pas Pluzz, ni Canal + à la demande pour s’accorder 45 min de leur série préférée une fois que tout le monde était couché.

Leur mari ne changeait pas les couches et ne donnait pas le bain aux enfants.

Quand elles partaient en vacances, elles continuaient à faire à manger, les lessives et les courses. Elles ne prenaient pas l’avion. Il n’y avait même pas la clim’ dans la voiture, pas de GPS, ni les iPads pour nous faire patienter sur le trajet.

Elles n’avaient pas leur mère pour les aider parce que les mamies d’avant, c’est pas les mamies d’aujourd’hui.

Elles ne pouvaient même pas se plaindre sur Facebook ou encore montrer leurs prouesses culinaires sur Instagram pour gagner un peu de reconnaissance par les « like » des copines.

Ah ces mamans d’hier, elles ont tellement plus de mérite que nous ! Mais comment faisaient-elles ??

 

Vie quotidienne de maman pas parfaite

Sevrage difficile…

posted by Virginie janvier 12, 2014 4 Comments

Biberon Avent Natural

Un jour un ami m’a dit « oh toi c’est easy maintenant les bébés tu maîtrises »… oui c’est sûr qu’au bout du 3ème il y a pas mal de choses qu’on a déjà vécues et qui donc sont plus faciles à gérer ou à anticiper. Sauf que bien sûr ils ont décidé d’être chacun bien différent et de m’apporter leur lot de nouveautés !

J’ai allaité mes 3 enfants et si les 2 1ers « sevrages » s’étaient passés sans trop de difficulté, cela s’est avéré beaucoup plus coton pour mon 3ème ! J’ai lu pas mal de choses sur internet et je me suis dit qu’un petit partage d’expérience pourrait aider…

A partir de 4 mois, j’ai décidé donc de commencer à donner des bib à monsieur, il me restait alors 1 mois avant la reprise du boulot. Ce qui me laissait le temps de le sevrer en douceur et de récupérer aussi un peu avant la reprise. (et accessoirement, d’aller au concert des Enfoirés l’esprit tranquille ;)) Jusqu’alors il n’avait eu qu’exceptionnellement 2 ou 3 fois un bib avec mon lait maternel mais je ne m’étais jamais absentée longtemps. Sauf que voilà, impossible de le faire boire autre chose que mon lait…il se mettait à hurler et à repousser le biberon comme si c’était vraiment immonde ! Rassurez-vous, si j’écris ce billet aujourd’hui, c’est que ça s’est finalement arrangé. Donc voici comment j’ai procédé, j’espère que ça vous aidera si vous êtes confrontées au même problème…

1/ Le choix du biberon

Même avec mon lait, j’ai du essayer plusieurs biberons avant de trouver le bon. Ca aurait été trop simple qu’il accepte celui de son frère (Avent) ou de sa soeur – qui elle-même n’avait pas voulu le Avent à l’époque et qui avait donc le Dodie mam. J’ai finalement testé le Avent Natural, qui a une « large tétine imitant la forme du sein ». Et ça a marché !

2/ Le choix du lait

Au début donc j’ai tiré mon propre lait en louant un tire-lait Meleda à la pharmacie. Et puis un jour j’ai voulu acheter un boîte de lait de dépannage « au cas où ». Je n’ai trouvé que Picot qui faisait des petits formats de boîte. Impossible de lui faire boire…

(je ne comprends pas d’ailleurs qu’il n’y ait pas de marque qui propose des dosettes ou des pots en petits formats…les grandes boites ne se conservant qu’un mois après ouverture…)

J’ai acheté le Gallia Calisma…impossible de lui faire boire. J’en ai déduit que ce n’était pas forcément le choix du lait qui ne marchait pas mais que mon lait avait vraiment un goût différent…

Sur les conseils de ma sage-femme, j’ai mélangé du lait maternel et du lait artificiel : 1er bib : 30 ml de lait artificiel pour 90 de lait maternel. Il a pleuré au début mais il a bu !! 1ère petite victoire…

Le lendemain, j’ai tenté 60 / 60 et il a bu sans pleurer ! Puis ainsi de suite pour arriver finalement à des biberons entier de lait artificiel.

Pensez aussi à tester à différentes températures. Le lait maternel me semble plus tiède que la température ambiante. Du coup je réchauffe un peu les bib avant de lui donner…

3/ Qui donne le biberon ?

J’avais lu que pour que ça marche, il faut que maman ne soit pas dans la pièce pour ne pas qu’il sente qu’il a le choix…Perso chez nous ça ne changeait rien. C’est quant même Papa qui a donné le 1er et le lendemain, j’ai réussi à lui donner, d’abord en laissant bébé dans son transat pour qu’il ne cherche pas trop mon sein puis pour le suivant j’ai pu le prendre dans mes bras.

4/ Etre prête à arrêter l’allaitement…

Il parait que les bébés sentent aussi si maman est prête ou pas à arrêter l’allaitement. C’est vrai que peut-être je n’étais moi-même pas prête…

5/ Etre patient…

Ce que je ne supportais pas c’était l’entendre pleurer au moment du repas alors qu’il aime tant manger et qu’il est d’habitude très sage. Il faut donc je pense être patient, lui donner le temps aussi de se préparer à ce changement et ne pas hésiter à se faire aider en le confiant quelques heures à mamie ou un proche par exemple. Parfois des personnes moins sensibles sur le sujet ou  « extérieures » à cette tension liée au sevrage y arriveront finalement mieux car l’enfant se sentira aussi plus zen.

Voilà mes humbles conseils issus de ma propre expérience.

Aujourd’hui, il ne prend quasiment que des biberons. Au final, une fois qu’il a accepté le 1er biberon de lait artificiel, le sevrage à proprement parlé s’est passé en 1 semaine. Du coup, c’est plus moi qui souffre un peu donc je lui donne encore une tétée de temps en temps quand j’en ressens le besoin pour soulager la douleur. Et puis…pour être tout à fait honnête, je ne me suis pas encore préparée à donner ma « dernière » tétée 😉

Vie quotidienne de maman pas parfaite

Ce soir on dîne chez les copains sans nos enfants

posted by Virginie janvier 10, 2014 0 comments

Ce soir pour une fois on ne prend pas les enfants pour une soirée chez des amis. On s’est dit que ça ferait les coucher encore tard après cette succession de dîners de Noël et puis…ça va nous faire du bien aussi. Et en plus, ça fait plaisir à mamie !

Je vais pouvoir mettre une robe, arriver à bon port sans craindre de vomito dans la voiture, mettre les enfoirés à fond dans la voiture sans être interrompue par des « c’est loin chez xxx » ou encore « maman, il dort Augustin !  » « ah non il dort plus il a ouvert ses yeux ! » (sans blague, avec le cri que tu viens de faire…), je vais pouvoir finir une conversation avec mes copines, manger (chaud), ne pas me lever toutes les 5 minutes,…

mais aussi…parler d’eux toute la soirée, regarder mon tél toutes les 5 minutes pour voir si tout va bien…et me sentir comme « vide »…

Bref, ce soir on dine sans les enfants !